Delightedblog.com Interview EXTRAWELT

Extrawelt, un monde à eux seuls

BTRAX night 24.10.14 - REX club : Extrawelt

Extrawelt, un monde à eux seuls

Le live d’Extrawelt au Rex, on l’a noté sur notre calepin depuis des semaines. On ne le ratera pas. Elles sont nombreuses les nuits fiévreuses au Rex Club, celles où l’on sent qu’il se passe quelque chose, où l’on se dit le lendemain : « j’y étais ». La sensation de vivre un moment unique, insaisissable. La foule et les artistes vivent un amour fusionnel. Elle en a des frissons. La techno opère son travail mental, et on en ressent presque une douleur. Extrawelt au Rex, cela fait partie de ces concerts qu’on voudrait vivre tous les mois. La Btrax a pris la bonne habitude de les inviter, on s’en réjouit. Le rendez-vous est pris.

Arne et Wayan préparent leurs machines quelques heures avant leur performance. Sur le dancefloor circulaire du Rex, le calme règne avant tempête. Lors des essais son, le personnel du Grand Rex descend en catastrophe. On entend les basses jusque dans les salles de cinéma… On reprendra les essais après la séances. Amusés, Arne et Wayan se prêtent alors au jeu de l’interview. « Ne nous filmez pas de trop près, notre maquilleuse n’est pas là. Sinon vous modifierez sur photoshop hein… » Un clin d’œil, une gorgée de bière et les premiers éclats de rire. L’interview part sur les chapeaux de roues.

A la fin de l’interview, Delighted vous révèle en exclusivité des informations sur les prochaines sorties d’Extrawelt. Des edits souvent joués lors de leurs derniers lives.

Propos recueillis par Piotr / Photos de Juliette Boulais et Guillaume Julien

Lire l'interview Voir l'interview

Comments are closed.